Intégrer les constructions dans la nature : la gestion des eaux pluviales

Toute construction augmente l’imperméabilité du sol. Celle-ci a deux effets néfastes pour le cycle de l’eau : elle réduit l’infiltration des eaux et donc l’approvisionnement des réserves en eau souterraine, et elle augmente les crues à l’aval. Pour éviter ces effets néfastes, il est nécessaire de favoriser l’infiltration des eaux et de réduire les débits de pointe vers l’aval, tout en évitant des débordements non maîtrisés.

 

Les systèmes de rétention et d’évacuation doivent être conçus avec l’idée que dans tous les cas, la nature va un jour dépasser les débits de dimensionnement. Il s’agit alors de faire en sorte que ce ne soit pas une catastrophe mais seulement un inconvénient passager.

Les enjeux, l’intérêt pour le MO : 

  • Le débit d’évacuation des eaux pluviales est soumis à des restrictions, souvent cantonales, à considérer lors de la planification du territoire et à la conception d’un projet.
  • Les capacités d’infiltration dépendent de la géologie.
  • Les capacités de rétention peuvent être créées sur les toits, dans les espaces ou les parkings extérieurs, voire dans les remblais.
  • Dans tous les cas, le système doit être soigneusement dimensionné et intégré dans la conception générale de l’ouvrage ou du quartier.

 

Description des prestations CSD :

  • Dimensionnement technique intégrant différents dispositifs d’infiltration et/ou de rétention.
  • Analyse des capacités d’infiltration.
  • Étude de la faisabilité environnementale.
  • Mesures : débit, pluie, niveau d’eau, stations de mesures autonomes de l’eau (pH, conductivité, oxygène dissous, turbidité).

 

À retenir :

L’évacuation des eaux pluviales est un aspect essentiel de l’équipement de la parcelle ou du quartier. La rétention de débit de pointe sur les toitures ou les parkings et aménagements extérieurs est possible, mais doit être conçue avec soin pour éviter des dégâts.

 

Les bases légales :

LEaux, (OEaux), Instructions pratiques pour la protection des eaux souterraines (OFEFP), directive VSA (Évacuation des eaux pluviales), directives cantonales, règlements communaux.

 

Le point de vue de l'expert : 

  • L’évacuation maîtrisée des eaux pluviales est importante pour ne pas augmenter les risques de débordement en aval. Les enjeux augmentent avec le développement et l’imperméabilisation croissante du territoire.
  • Une approche intégrée de cette problématique permet d’intégrer les équipements et les aménagements naturels, et de réduire les coûts.

 

toolsRecommandations techniques

 

Planification :
Intégration de la gestion des eaux au niveau du plan de quartier.


Projet : 
Concept de rétention, d’infiltration, d’évacuation, voire de traitement des eaux. Dimensionnement. Intégration paysagère.

 

Réalisation :
Contrôle par un spécialiste.

 

contact

  Contact : eau@csd.ch

 

Et pour consulter nos autres articles à propos des risques dans les projets immobiliers, rendez-vous sur la page "Documents et brochures"

© 2017 CSD

Delivered by Investis – link to website (opens in a new window)