Conduire le chantier : assainissement post-incendie

Chaque année, plus de 5’000 incendies importants sont provoqués en Suisse. De nombreuses substances nocives sont formées au cours de ces incendies et déposées dans toutes les parties du bâtiment. Elles peuvent mettre en danger la santé des travailleurs chargés des travaux,et également celle des occupants, y compris le voisinage. Il existe une méconnaissance générale de cette problématique des toxiques et des risques après incendie. Les services d’intervention s’occupent de la santé de leur personnel, mais ne sont pas responsables de la sécurité après extinction.

 

Les enjeux, l’intérêt pour le MO : 

En général, la présence des substances suivantes est fortement présumée lors d’un incendie :

  • Des substances acides favorisant la corrosion telles que des chlorures et des acétates. Ces composés s’attaquent au métal et au béton et peuvent provoquer des dommages à la structure des bâtiments et au matériel (machines), d’où la nécessité de stopper rapidement cette corrosion, par un nettoyage adéquat.

  • Des substances organiques hautement toxiques. Les suies et poussières contiennent fréquemment des substances toxiques telles que des métaux lourds, des HAP, des PCB, des dioxines et furanes (PCDD/PCDF). Ces composés étant notamment fortement cancérogènes, il est nécessaire d’identifier la présence de ces substances toxiques et de les éliminer avant travaux.

Ces toxiques représentent un réel danger pour la santé en cas de travaux sans protection et même lors de simples visites, c’est pourquoi un certain nombre de mesures doivent être prises afin de garantir la sécurité de toutes les personnes accédant au site.


Description des prestations CSD :

  • Expertise après incendie : repérage, prélèvements, analyses et interprétation des résultats ; analyse des risques liés à la structure du bâtiment.

  • Gestion de la sécurité du personnel : consignes, équipement, signalisation.

  • Conseils au MO et à l’architecte, appuis pour les discussions avec les assurances.

  • Appels d’offres pour les travaux de décontamination, déconstruction, défendant l’intérêt du Maître d’Ouvrage et la sécurité.

  • Direction des travaux de décontamination, déconstruction ou assainissement.

  • Suivi environnemental des travaux, gestion des déchets et des eaux de lavage chargées en polluants.

 

Pin

À retenir :

  • Des substances corrosives et toxiques se forment lors d’incendie et peuvent être dangereuses pour la structure du bâtiment et toxiques pour les personnes.
  • Des mesures de sécurité doivent être prises dès la fin de l’incendie pour protéger toutes personnes devant pénétrer le bâtiment.

  • Les quantités de toxiques, habituellement constatées dans les dépôts résiduels de suies et poussières, nécessitent une évaluation spécifique et souvent une décontamination avant de procéder aux travaux d’assainissement ou de déconstruction.

 

Les bases légales :

LPE, OLED, OPair, OMoD, OTConst, directives CFST.

 

Expert

Le point de vue de l'expert : 

  • La première mesure de protection est une restriction de l’accès  au lieu du sinistre. Toute personne devant accéder au site doit porter les équipements de protection individuelle adéquats (masque, combinaison, gants, etc.).
  • Il est préférable d’interdire toute évacuation de débris sans décontamination préalable. Ces travaux d’assainissement  ou d’élimination devront être réalisés uniquement par des entreprises spécialisées et équipées pour protéger les travailleurs.

 

toolsRecommandations techniques

 

Achat, vente:
Assainir le site si nécessaire, analyses.

 

Projet :
Conseiller, assurer la sécurité et coordonner la dépollution post-incendie.

 

Réalisation :
Cahier des charges, direction des travaux, sécurité.

 

contact

  Contact : incendie@csd.ch

 

Et pour consulter  nos autres articles à propos des risques dans les projets immobiliers, rendez-vous sur la page "Documents et brochures"

© 2017 CSD

Delivered by Investis – link to website (opens in a new window)