Maîtriser les incertitudes du sous-sol : Radon

Le radon est un gaz radioactif, incolore et inodore, produit naturellement dans certaines roches. Selon les caractéristiques du sous-sol, il peut remonter à la surface et s’introduire et s’accumuler dans les bâtiments. Les produits radioactifs dégradés du radon (par ex. polonium, bismuth ou plomb) se fixent progressivement sur les objets, les particules de poussière et les particules ultrafines en suspension, dites aérosols, et pénètrent dans les poumons générant un risque de cancer. Le radon est la première cause de cancer du poumon après le tabac.

La pose de dosimètres dans les sous-sols pendant 3 mois est un moyen simple et peu coûteux pour obtenir une indication fiable de la concentration.

Les enjeux, l’intérêt pour le MO : 

  • Le radon s’insinue dans les sous-sols et peut se propager dans tout l’immeuble. Plus l’isolation de l’immeuble est performante, plus les risques d’accumulation de radon augmentent.
  • L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a durci les valeurs limites, ce qui rend toutes les régions concernées et non plus uniquement les zones montagneuses.
  • Pour le MO, il est important de connaître ce risque afin d’assainir les constructions existantes ou d’envisager les mesures de protection adéquates pour les nouveaux projets.

 

Description des prestations :

  • Mesures des concentrations moyennes en radon dans les bâtiments existants par la pose d’un dosimètre sur une période de 3 mois.
  • Diagnostic (due diligence).
  • Mesures visant à déterminer les zones d’entrée préférentielle du radon dans le bâtiment.
  • Mesures associées aux investigations géotechniques ou géologiques visant à identifier préventivement les dangers.
  • Proposition des mesures de protection à intégrer au projet de construction ou de rénovation, en liaison avec les installations CVR.

 

pin

À retenir :

  • Les concentrations les plus élevées sont souvent consécutives à une rénovation de l’enveloppe des bâtiments (isolation).
  • Le MO a une responsabilité envers la santé des occupants.
  • Les exigences en matière de radon ont été renforcées.

 

Les bases légales :

LRaP, Orap, Ordonnance sur la dosimétrie, recommandations de l’OFS et de l’OMS.

 

expert

Le point de vue de l'expert : 

  • Les teneurs dans les habitations dépendent de la géologie, du mode de construction, d’isolation et d’équipement des bâtiments.
  • Les travaux de prévention et d’assainissement liés au radon sont peu coûteux et planifiables à l’avance.
  • Les maisons anciennes ayant fait l’objet d’un assainissement de l’enveloppe thermique sont souvent les plus touchées.

toolsRecommandations techniques

 

Achat, vente :
Définir la moins-value due à la présence de radon.


Planification :
Diagnostic, définition des objectifs de prévention.


Projet : 
Intégrer les mesures de prévention.


Réalisation :

Mesures de contrôle.

 

contact

  Contact : radon@csd.ch

 


Pour plus d'informations sur le sujet, consultez notre rubrique "Traitement des déchets et dépollution"

Et pour consulter  nos autres articles à propos des risques dans les projets immobiliers, rendez-vous sur la page "Documents et brochures"

© 2017 CSD

Delivered by Investis – link to website (opens in a new window)